• Spectacle vivant
1 février 2021

Spectacle vivant : le bel engagement de France Télévisions

Le lancement aujourd’hui par France Télévisions de sa chaîne éphémère gratuite CultureBox est une initiative salutaire pour venir en soutien à la culture vivante, lourdement impactée par la crise et à l’arrêt complet depuis de longs mois.

La SACD remercie Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, Stéphane Sitbon-Gomez, directeur des programmes, et leurs équipes d’avoir pris l’initiative de ce projet, montée en un temps record, et qui va offrir un nouvel espace de diffusion pour le spectacle vivant et d’exposition des œuvres des auteurs.

Alors que le spectacle vivant ne bénéficie d’aucune perspective de reprise prochaine, France Télévisions est à la hauteur de sa responsabilité et remplit pleinement ses missions de service public, au service des téléspectateurs en leur permettant d’accéder à des spectacles culturels, offrant un rayonnement aux œuvres et aux auteurs qui la font exister.

Le CSA et le ministère de la Culture ont également su apporter un soutien utile et bienvenu au lancement rapide de cette nouvelle offre télévisée de culture.

Pour autant, la SACD s’interroge sur la logique et la cohérence de la politique du gouvernement à l’égard de l’audiovisuel public : comment est-il possible de soutenir la création d’une chaîne éphémère consacrée à la culture vivante et, en même temps, vouloir fermer l’été prochain France 4, la seule chaîne hertzienne publique dédiée à la jeunesse, dont un rapport de la Commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale remis la semaine dernière par les députés Béatrice Piron et Maxime Minot a encore rappelé l’urgence de son maintien ? Vouloir défendre une ambition pour la culture avec la création d’un canal éphémère tout en abandonnant un élément central et permanent de l’offre du service public à l’égard de la jeunesse relève d’une politique du zig-zag illisible et inquiétante.

Au-delà, le soutien aux auteurs de spectacle vivant, dont la très grande partie n’a plus de rémunérations depuis la décision de l’Etat de fermer les théâtres et les lieux culturels, ne peut se limiter à une réponse audiovisuelle qu’est le lancement de CultureBox, aussi important soit-il.

Alors que le Premier ministre et la ministre de la Culture n’ont à ce jour pas souhaité échanger avec les auteurs du spectacle vivant sur les conséquences de l’arrêt des spectacles depuis octobre dernier et qu’aucune nouvelle mesure de soutien n’a été mise en œuvre depuis l’interdiction d’ouvrir les lieux de culture en octobre dernier, la SACD attend toujours une réelle mobilisation de l’État en faveur des auteurs de spectacle vivant, avec le même engagement que celui dont ont pu bénéficier les entreprises.

Pour l’heure, face à des auteurs qui se sentent délaissés, le compte n’y est pas.

 

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous

À voir aussi