• Spectacle vivant
30 juin 2021

De nouveaux soutiens pour les auteurs de spectacle vivant

La SACD présente les nouvelles mesures de soutien et de relance de l'activité obtenues auprès du ministère de la Culture pour les auteurs et autrices de spectacle vivant

Les conséquences économiques du Covid-19 et des périodes de confinement et d’arrêt des théâtres ont été très lourdes pour les autrices et auteurs du spectacle vivant. Face à cette réalité, la SACD s’est mobilisée ces derniers mois auprès du ministère de la Culture pour obtenir de nouvelles mesures de soutien et de relance de l’activité.

Au-delà de la prolongation déjà annoncée du fonds d’urgence SACD-ministère de la Culture qui a permis d’attribuer depuis sa création en mai 2020 plus d’1 million d’euros d’aides à ce jour, la SACD vient de conclure de nouvelles conventions avec le ministère pour :

  • Obtenir le financement à hauteur de 120 000 € du Fonds de Création Lyrique
  • Bénéficier d’un concours financier de l’Etat de 50 000 € pour abonder le nouveau Fonds de soutien à l’écriture dans le théâtre privé initié par la SACD
  • Compléter le dispositif de prise en charge et de paiement par l’Etat des dettes de droit d’auteur des compagnies et des structures privées. Aux termes de cette convention engagée l’an dernier, ce sont 3 millions d’euros dus aux auteurs qui vont être récupérés par la SACD et leur seront répartis.
  • Mettre en œuvre le filet de sécurisation des revenus des auteurs de spectacle vivant pour un montant de 4,5 millions d’euros

Ce filet de sécurisation, annoncé par le Premier ministre lors d’une rencontre au printemps avec les représentants des auteurs, dont la SACD, constitue un effort inédit qui s’avérait indispensable pour les auteurs ne remplissant pas les conditions pour prétendre au Fonds de Solidarité d’État.

Grâce à ce nouveau fonds, dont la Direction générale de la création artistique a confié la gestion à la SACD, les auteurs dont les pertes de droits d’auteurs issus de la gestion collective ont été supérieures à 40 % entre le 1er octobre 2020 et le 31 mars 2021 par rapport à une période de référence pouvant remonter sur 3 années pourront bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 9 000 €.

La SACD a également obtenu de pouvoir orienter une partie de ces aides vers les auteurs et autrices émergents, souvent oubliés des fonds d’aides faute de pouvoir justifier d’une perte de revenus. Une somme forfaitaire de 3 000 euros pourra ainsi être consacrée à celles et ceux qui sont récemment sortis d’écoles reconnues dans le spectacle vivant ou qui ont été lauréats de prix délivrés par l’association Beaumarchais-SACD ou par l’action culturelle de la SACD depuis 2018 et qui sont membres de la SACD.

Une convention est par ailleurs en cours de signature avec le Centre National de la Musique afin que les auteurs-compositeurs, les auteurs de théâtre musical et d’humour membres de la SACD bénéficient également d’un dispositif de prise en charge de leurs pertes de droit d’auteur supérieures à 40 % de leurs droits sur le premier semestre 2021.

La SACD remercie Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, la Direction générale de la Création artistique du ministère, Jean-Philippe Thiellay, président du Centre National de la Musique et ses équipes, de cet ensemble complet et cohérent de mesures de soutien aux auteurs du spectacle vivant. Ces engagements financiers nouveaux et conséquents étaient nécessaires pour les auteurs du spectacle vivant dont beaucoup ont été durement touchés par la crise ainsi que pour préparer l’avenir en stimulant la création de nouvelles œuvres.

D’autres discussions restent d’ailleurs en cours pour parachever cette politique de soutien aux auteurs et de relance de la création, notamment sur un plan de commandes d’œuvres à des auteurs contemporains par des centres dramatiques nationaux. Cette proposition, portée par la SACD, serait un signe fort et indispensable en direction des auteurs.

Une convention devra aussi être rapidement conclue entre le ministère et la SACD pour organiser, comme à l’automne dernier, la mise en œuvre d’une compensation au profit des auteurs au titre des pertes de recettes de billetterie dues à l’application des contraintes de jauge depuis la réouverture des lieux le 19 mai dernier. Le principe en est d’ores et déjà acquis.

Le principe de cette nouvelle compensation comme de la commande d’œuvres nouvelles en est d’ores et déjà acquis.

À l’heure de relancer le spectacle vivant, qui est un atout pour le dynamisme culturel de la France, le soutien aux auteurs et aux autrices est plus que jamais une priorité. La SACD y contribue, avec l’appui du ministère de la Culture, et continuera à être à leurs côtés, à les accompagner et à les défendre.

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous